Actualités

 

Accueil.html

Forum de l’Unité Pastorale de Saint Laurent

Photos du Père André Charron c.s.c.



Pour le texte du Pape François, rendez-vous à l’onglet Pape François


Comment les étudiantes résidentes au presbytère Saint-Hippolyte ont fêté Noël chez nous, tout en demeurant ‘multiculturelles’


Nous sommes sept (7) étudiantes résidentes à la paroisse Saint-Hippolyte provenant de cinq (5) pays. Pour fêter  Noël ensemble, nous nous sommes réunies pour planifier les activités :

Pour la veillée de noël : la prière communautaire sur le partage de la parole de Dieu, l’ornementation, la participation à la messe, le réveillon après la messe accompagné des chansons et danses de nos différents pays. Ce fut une soirée dansante dans la joie de l’incarnation du Christ Sauveur du monde parmi nous. Emmanuel : « Dieu avec nous » ; Merveilleux conseiller ; Prince de la paix.

Le jour de noël : Pour l’Eucharistie, chacune s’est rendue à la paroisse de son choix pour la célébrer. Pour le repas, nous nous sommes réparties la préparation des mets avec des spécialités de nos différents pays d’origine.

Comment on fête Noël dans nos pays d’origine?

En France : C’est une fête familiale, dans les paroisses, la veillée de Noël est animée par les enfants du catéchisme et beaucoup de familles qui n’y vont pas habituellement se rendent à la messe.  Pascale Charreyre : Laïque

En Haïti : ça se passe dans le partage, les responsables de la pastorale organisent la fête de Noël de façon à faire le partage avec les gens de la rue. Une semaine avant, on fait la crèche dans l’église. Après les messes, partout dans les maisons, on mange, on boit et on danse.

Jeanne Anosta : Religieuse de Fille de Marie Reine Immaculée.

Myrlène Polyte : religieuse missionnaire Christ-Marie Alphonse pour la famille

Au Burkinafaso : Noël est célébré dans la foi, la joie, et l’action de grâce par des grandes

assemblées chrétiennes : catholiques, protestants, animistes et musulmans par amitié et/ou unis par les liens de la parenté y prennent part. Cet événement spirituel est vécu à l’Eucharistie et le partage de la parole de Dieu dans les églises, puis dans les familles par le partage du repas avec les voisins, les proches, les inconnus qui rendent visitent. Les bénédictions et les réjouissances à travers les chants et les danses au tam-tam et musique par les ondes, alimentent la fête de la naissance de Jésus-Christ, prince de la paix.

Solange Somé : Religieuse des Sœurs servantes de l’Eucharistie et de la mission

Céléstine : Religieuse des Sœurs de l’Annonciation de Bobo-Dioulasso

En République Démocratique du Congo : À la veillée et le jour même de Noël, on voit une foule immense se rendre à l’église pour la reconnaissance à Dieu de tous ses biensfaits. Chaque famille, qu’elle soit riche ou pauvre, mange quelque chose d’inhabituel, le mets le plus délicieux possible  pour marquer la fête qui est caractérisée par un esprit de partage dans la joie.

Un groupe d’enfants en uniforme entrent en procession et dansent pendant la messe.

Gisèle Nyota : Religieuse de la Sainte Famille d’Helmet.

Au Mali : Noël est célébrée dans la solidarité. Le 25 décembre, la grande cérémonie a lieu dans la paroisse, où tous les chrétiens qui le peuvent viennent à la messe. Après  la messe les chrétiens, les musulmans et les animismes se retrouvent autour de la boisson locale accompagnée du repas. Il y a partage de repas entre les familles. Dans la soirée  les balafonistes  jouent au balafon (danse traditionnelle). La  fête de Noël marque la fin des récoltes où les chrétiens sont heureux de rendre grâce  à Dieu pour la récolte. C'est pendant cette période que l'équipe pastorale saisit l'occasion pour faire passer les communiqués importants de l'année.

Salina Angeline DAKOUO, Religieuse carmélite missionnaire thérésienne.