Église Saint-Laurent

 

Vue partielle de la nef

Vitrail du choeur et

statue de Saint-Laurent

Agrandissement du vitrail

Détails du monument

de Basile-Antoine Moreau

et inscription gravée à l’arrière de celui-ci

Statue du Sacré-Coeur

placée en face de l’église

Chronologie de la première église de Saint-Laurent, 1735-1835


1735    Le 10 août, en la fête de saint Laurent, bénédiction de l’église.  Construite en pierres, elle a coûté 2000 livres.


1743    Paiements effectués pour un tabernacle et des bouquets dorés.


1744    Consruction du clocher de l’église par Jean-Baptiste Maranda charpentier de la paroisse.


1756    L’assemblée paroissiale du 26 septembre, présidée par le curé Pierre Sartelon, convient avec le sculpteur

            Antoine Cirier, de l’exécution d’un retable et d’une corniche.


1792    Louis Quevillon (Couvillon), maître-architecte, et ses ouvriers exécutent quelques travaux pour l’église.

            Les Messieurs de Saint-Sulpice concèdent, le 31 mai, le terrain de l’église à la fabrique et aussi un autre.


1794    Le sculpteur Philippe Liébert reçoit 1200 livres et le sculpteur Hilaire 1028 pour divers travaux.


1812    L’assemblée paroissiale du 16 février engage maître Louis Quevillon pur décorer l’église.  Il y travaille plus

            ou moins régulièrement jusqu’en 1822.


1824    Vol de vases sacrés dans l’église.  Un huissier et le capitaine Roy sont envoyés jusqu’à la frontière américaine,

            via Henryville et Saint-Armand afin de retrouver les objets volés.


1825    L’orfèvre montréalais Salomon Marion reçoit une commande importante pour l’église de Saint-Laurent.


1827    Suite à une requête des paroissiens, Monseigneur Panet, évêque de Québec, accorde l’autorisation de construire

            un nouveau prsbytère.


1828    Du 20 décembre 1828 au 20 septembre 1829, l’église est fermée au culte.  À la suite d’une violente querelle

            qui divise la paroisse en deux clans, relativement à l’emplacement du nouveau presbytère, Monseigneur Lartigue,

            auxiliaire de l’archevêque de Québec à Montréal, jette l’interdit sur l’église.


1830    Construction du nouveau presbytère.  Le rez-de-chaussée est affecté à l’usage public; c’est la salle des habitants.

            Cet édifice sera considérablement agrandi en 1877, et entièrement démoli en 1951 pour faire place au

            presbytère actuel.


1833    Le 20 janvier, requête des paroissiens à Monseigneur Joseph Signay, évêque de Québec, pour la construction

            d’une nouvelle église.  Il accorde sa permission le 3 avril.


1835    Le 6 juillet, début des travaux de la construction de l’église sur le site de l’ancienne.  L’entrepreneur général

            est Joseph Barbeau et l’entrepreneur du comble et du jubé est François Viau.


La nouvelle église


1836    La nouvelle église est ouverte au culte. Plusieurs travaux de sculpture et de menuiserie sont excutés par

            François Dugal de Terrebonne.  Il oeuvrera pour Saint-Laurent jusqu’en 1846.



Ces informations sont tirées du livre “Les églises et le trésor de Saint-Laurent en l’île de Montréal” de Gérard Lavallée, éd. Musée d’art de Saint-Laurent, 1983.




page précédenteSt-Laurent.html

Accueil.html