Un peu d’histoire

 

LA PAROISSE SAINT-SIXTE : D’HIER À AUJOURD’HUI

 

 

La vie d’une communauté paroissiale est un peu à l’image de la vie d’une famille : elle a une histoire, des "parents" à aimer, des projets à réaliser, un héritage à transmettre.

 

La communauté de Saint-Sixte possède tout cela et les prochaines célébrations entourant le 60e anniversaire de fondation de la paroisse font partie de ces moments privilégiés favorisant l’évocation de souvenirs, resserrant ainsi les liens entre ses membres et pavant la voie aux projets communs à réaliser.

 

"Retraçons quelques jalons importants de (…) la vie d’une communauté, née de la bonne terre de Saint-Laurent, de ses grandes familles, de ses Chemins et de ses Côtes…"  (abbé Jacques Jobin, au 40e anniversaire de fondation de la paroisse)

 

 

L’histoire de la paroisse Saint-Sixte a été maintes fois racontée en détail lors de diverses célébrations anniversaires, notamment celles du 40e et du 50e. Comme ces documents sont encore disponibles, nous ne reprendrons ici que certains éléments permettant de comprendre la vitalité actuelle de notre communauté et le dynamisme de son élan vers l’avenir.

 

À partir du 28 juillet 1950, date de l’érection canonique de la paroisse par Son Excellence Mgr Paul-Émile Léger, jusqu’à 2002, la vie pastorale à Saint-Sixte a toujours été animée par des pasteurs dévoués : l’abbé Léandre Lacombe, le chanoine Paul Contant, les abbés Joseph Chamberland, Jean-Paul Saint-Aubin, Pierre Massicotte, Jacques Jobin et François Gagnon.

 

Quelques années plus tard, soit le 17 mai 1953, l’église Saint-Sixte est bénite par Son Éminence le cardinal Paul-Émile Léger, archevêque de Montréal, récemment nommé cardinal. Le 21 novembre 1954, c’est la bénédiction des grandes orgues Casavant de 52 jeux par Son Excellence Mgr Conrad Chaumont, évêque auxiliaire de Montréal, tandis que le carillon de cinq cloches est béni 16 décembre 1956 par le cardinal Léger.

 

Au moment de la création de l’Unité pastorale Saint-Laurent qui regroupent présentement les paroisses Notre-Dame-du-Bois-Franc, Saint-Hippolyte, Saint-Laurent et Saint-Sixte, le Père Pierre Dufour, c.s.c. a assumé la tâche de pasteur modérateur remplacé depuis janvier 2009, par le Père André Charron, c.s.c.

 

Au fil des ans, chacun des pasteurs successifs a toujours pu compter sur le soutien bénévole de fidèles engagés et compétents pour assurer le maintien des lieux de culte, pour favoriser les améliorations technologiques requises par l’évolution  et pour organiser des événements rassembleurs en différentes occasions significatives de la vie pastorale, communautaire et sociale.

 

"Sur ce coin de terre où s’élève aujourd’hui l’église de Saint-Sixte, nos parents, pendant des années, ont travaillé, souffert et nous ont montré le chemin de Dieu"  (Famille Saint-Aubin, lors de la bénédiction de la cloche "Sixte ll", le 16 décembre 1956)

 

 

Au-delà des murs de pierre, le cœur de la paroisse bat au rythme des événements qui touchent la vie de ses fidèle- la joie accompagnant les baptêmes et les mariages, la tristesse reliée aux deuils, etc. Pendant une longue période de leur histoire, les paroissiens vivaient à l’ombre de leur clocher et l’église était un lieu de rassemblement privilégié. Les temps ont changé, les besoins de la société ont évolué et les paroissiens de Saint-Sixte ont dû harmoniser leur traditionnel sentiment d’appartenance à de nouvelles exigences :


    Organisation d’activités de partage avec ceux qui en ont besoin : l’Oasis de Saint-Laurent, la conférence Saint-Vincent de Paul, le support aux immigrants, etc.

    Accueil et partage de leur spiritualités avec les diverses communautés culturelles qui ont joint notre coin de terre surtout au cours des trente-cinq dernières années et qui l’ont immensément enrichie.

    Inclusion dans une unité pastorale reliant ensemble, depuis 2004, les quatre paroisses de Saint-Laurent.

 

La vie communautaire et l’expression de la foi du XXle siècle diffèrent donc beaucoup de celles des familles fondatrices ayant érigé notre lieu de culte en 1950. Mais, un cœur ouvert aux changements et sensible à l’appel des nombreuses causes tant pastorale que sociétales caractérise toujours les paroissiens de Saint-Sixte.

 

On pourrait aujourd’hui se demander quel est le point commun entre ces bâtisseurs de notre communauté, il y a 60 ans, et les jeunes baptisés qui participent aujourd’hui aux parcours catéchétiques et qui accompagnent leurs parents aux messes familiales mensuelles? Serait-ce une forme d’alliance proche de celle qui relie normalement grands-parents et petits-enfants? Suivant un mode de vie, de pensée et d’expression relativement différent, la famille tout entière se nourrit encore à des racines communes : il faut néanmoins accepter que nos enfants et petits-enfants adaptent leur recette personnelle à cette commune  substance de base!

 

Que notre église implantée au milieu de l’Église des hommes soit toujours une maison ouverte à tous, au service de tous, une " fontaine de village" à laquelle tous peuvent venir étancher leur soif de spirituel, ce désir de puiser à la source d’eau vive qu’est le Christ, notre pasteur divin : voilà le legs que nous voulons transmettre à nos enfants!





Accueil.html

 
page précédenteSt-Sixte.html