Semaine du 19 mars 2017

 

                       

Le 19 mars 2017     3e dimanche du carême   (A)                   




Collecte annuelle


N’oublier pas le dimanche de la solidarité du 5 e dimanche du Carême. Ce 2 avril aura lieu la COLLECTE ANNUELLE de «Développement et Paix Caritas Canada.» Le thème sera: «LES FEMMES AU CŒUR DU CHANGEMENT.» Si vous voulez rejoindre le groupe local ou être membre de «Développement et Paix Caritas Canada,» n’hésitez pas à contacter Estelle Léger au 514-747-9284, membre du groupe local Saint-Laurent Développement et Paix Caritas Canada. En toute solidarité avec les populations du Sud, les plus démunies.



Un homme, une femme, un puits


IL SUFFIT PARFOIS d’une seule rencontre pour que tout se mette à changer. La lumière se fait en soi, un chemin s’ouvre, l’espoir renaît. La vie ne sera plus jamais la même. Jésus était assis près du puits de Jacob, en Samarie (aujourd’hui en Cisjordanie). Il était fatigué. Il faisait chaud. Il avait soif. Il n’avait pas de cruche pour puiser de l’eau. Une Samaritaine arriva. Il lui demanda à boire. Cela n’aurait jamais dû arriver, car en ce temps-là, Juifs et Samaritains ne se fréquentaient pas, ne se parlaient pas, ne rendaient pas de culte au même Dieu. Ils évitaient de se rencontrer. Bien que Juif, Jésus ne haïssait pas les Samaritains, comme personne d’autre d’ailleurs. Il aimait tout le monde et n’hésitait pas à transgresser certains interdits pour le montrer. Il osa donc aborder cette femme et lui demander à boire. Elle en fut tout étonnée et le lui fit savoir. Il lui répondit qu’il n’en serait pas de même si elle savait à qui elle parlait. C’est ainsi que tout commença pour elle. Jésus révéla alors à cette Samaritaine l’existence d’une source d’eau vive que l’on accueille en soi et qui jaillit en vie éternelle. Éblouie, fascinée, assoiffée de vie pure, la femme lui demanda de cette eau. Jésus lui révéla alors qui il était: le Messie qu’elle attendait.

Jean-Yves Garneau



Intentions de messe, du 18 mars 2017 au 24 mars 2017  

Faire parvenir vos intentions de messe à votre paroisse





PAROISSE SAINT-LAURENT


SAMEDI 18 mars, 8 h YC 16h30 PL 08 h 00 : Robert Desjardins / funérailles Cécile Bélanger / funérailles 16 h 30 : Narcisse Khouzam / Monique KhouzamGendron Denyse Bérubé / funérailles


DIMANCHE 19 mars 10 h et 12 h PL 10 h 00 : Aux intentions des paroissiens Marguerite Martin / succession Lise Blain / funérailles 12 h 00 : Fernand Oscar-Jodoin / funérailles Roger Poupart / funérailles


LUNDI 20 mars SPSS 17 h 00 : Noëlla Poirier-Groulx / la famille Famille Henein / Eglal Henein


MARDI 21 mars YC 17 h 00 : Carole Chartier / funérailles Lucien Thibault / funérailles


MERCREDI 22 mars ACH 19 H 00 : Muriel Henein / funérailles Francesco et Rosa Marina Macinati et Lucia et Pietro De’Angelis / Rita Macinati JEUDI 23 mars RT 17 h 00 : Jean Rochon / funérailles Denise Therrien / funérailles


VENDREDI 24 mars RT 17 h 00 : Francis Rosconi / funérailles Liliane Duffy / funérailles



PAROISSE N.D.BOIS-FRANC


DIMANCHE 19 mars AC 10 h 30 : Germaine Girard / succession Charles-Arthur Martin / succession


LUNDI 20 mars YC 08 h 00 : Gabriel Hoss / funérailles


VENDREDI 24 mars YC 08 h 00 : Valérie Babkine / funérailles


PAROISSE ST-SIXTE

SAMEDI 18 mars DM 17 h 00 : Hafez Antoine Khowkaz / fun.et messe commémorative


DIMANCHE 19 mars 10 h 30 DM 10 h 30 : Joe Khouzam / son épouse et ses enfants France et Claire Presseau / ses soeurs 17 h 00 : À l'intention des paroissiens et paroissiennes


MARDI 21 mars FR 08 h 00 : Sophia Brassos Ruest / Louis Sirois


JEUDI 23 mars DM 08 h 00 : Hafez Antoine Khowkaz / fun.et messe commémorative Lucille Laurence Grou /

Paroisse St-Sixte


PAROISSE ST-HIPPOLYTE


SAMEDI 18 mars YC 16 h 00 : Germaine et Adélia Lepage / Louisette Parents et amis défunts / Elcie Adé Danielle Tremblay / La famille


DIMANCHE 19 mars 2017 YC 09 h 00 : Louise Émond / ses frères et sœurs Arcade et Émilienne Bourbonnais / Leur fille Nicole 11 h 00 : René Archambault / La famille Christiane Muller (repos de l’âme) / Albert et Jacqueline Siag


MERCREDI 22 mars YC 08 H 00 : Thérence Diatta et Noémie Coly / Jean Gustave Diatta


Légende                                

des célébrants :

  



AC = André Charron

DM = Denis Marchand

FR = Fériol Raymond

GR – Germain Roy

JCB = Jean Clotaire Boco

JGT = Jean-Guy Tremblay

PL = Pierre Labine

RT = Robert Tremblay

SPS = Simon Pierre Song

YC = Yvon Cousineau

ACh = Antoine Chadarevian


CETTE SEMAINE DANS L’UNITÉ


RETRAITE PAROISSIALE

SUIVONS-LE


Une poussière qui n’a pas de prix

Quotidiennement, tu vois des gens affairés à ramasser la poussière qui recouvre les planchers. On prend un soin méticuleux pour bien la récupérer et la déposer en un lieu sûr. Elle est, d'une certaine manière, précieuse cette poussière, car elle procure du travail à un bon nombre de personnes. Si à tous les jours tu ne transportais pas ton quota de poussières, tu enlèverais certainement le gagne-pain d'un ouvrier. Comme tu peux le constater, si on continuait ainsi à disserter sur cette vulgaire poussière, certains nous taxeraient de soutenir qu'elle a une importance inestimable dans la vie de l'homme. Qu'on se le dise honnêtement et sans ambages, un jour, tous et toutes nous retournerons à la poussière. Ce que je sais toutefois, c'est que même si je deviendrai poussière, j'aurai toujours de l'importance aux yeux de Dieu. L'homme n'est grand que lorsqu'il se fait amour pour l'autre et, ce faisant, rend Dieu présent dans les moindres gestes qu'il pose si poussiéreux soient-ils. L'église nous rappelle notre fragilité humaine, mais aussi la puissance de Dieu qui fera un jour de «cette» poussière que je suis, un être de lumière uni à lui en un lieu où toutes les poussières humaines seront transformées et bien vivantes. À la prochaine poussière




Retraite Paroissiale

pour les paroisses francophones de Saint-Laurent.

LES LUNDIS DU CARÊME : HEURES : 19 h À 20 h 30

Informations :bessettemjacsc@hotmail.ca rollandet@hotmail.com Tél. : (514) 744-5385

Andrée Bessette,c.s.c., ou Rollande Taillefer, c.s.c.















FORMATION POUR DEVENIR CATÉCHÈTE

11 mars – 9h30 à 12h : Mon être catéchète et le sacrement du Pardon

8 avril - 9h30 à 12h : Mon être catéchète et l’Eucharistie

13 mai – Atelier d’observation

Communiquez avec Evelyn Candia

kt.st.laurent@gmail.com

(514) 748-8960


Prochaine rencontre du Groupe Partage de foi :

Le mercredi 29 mars prochain, à 19 h 15, à la Salle St-Joseph. Le thème portera sur « La Prière » et sera animé par M. Pierre Thibaudeau


Pour notre super bazar de juin 2017



Les Demeures Sainte-Croix sont des résidences pour ainés situées à Ville StLaurent. Le «Super Bazar» est une activité bénéfice annuelle qui nous de contribuer financièrement à l’organisation des loisirs et à l’achat d’équipements récréatifs pour les résidents. Nous sommes à la recherche de meubles, petits électro-ménagers, vêtements, sac à mains, bibelots, vaisselles, jouets, cadres, etc.







DÉVELOPPEMENT ET PAIX DANS LES QUATRE PAROISSES FRANCOPHONES


Les femmes brisent les chaînes de la violence sexuelle en République démocratique du Congo Cette semaine, nous faisons la connaissance de Cécile Kazadi, une femme de la République démocratique du Congo qui nous explique pourquoi la radio communautaire est un outil essentiel aux mains des femmes qui dénoncent les violences sexuelles. « Grâce à la radio RCK, nos vies ont beaucoup changé. Nous sommes désormais conscientes de nos droits. » Développement et Paix travaille avec l’Église catholique congolaise depuis les premières élections démocratiques libres à se tenir en RDC, soit en 2006, afin d’encourager la participation citoyenne et assurer un processus électoral équitable. (Extrait, tiré du site de D & P.)


LE CHEMIN DE CROIX TOUS LES VENDREDI À SAINT-HIPPOLYTE


Messieurs Koguib Ma et Antoine Makitou, deux paroissiens de St-Hippolyte, animent le chemin de croix, tous les vendredis soirs du Carême, dès 19 heures. Le chemin de croix comporte 14 stations. En 1958, à l'occasion du centenaire des apparitions de la Vierge Marie à Lourdes, une quinzième station a été ajoutée : «Avec Marie dans l'espérance de la résurrection». Cette initiative s'est propagée. Le chemin de croix des jardins de l'Oratoire Saint-Joseph du Mont-Royal, à Montréal, comporte aussi une quinzième station : celle de la résurrection. Cette dévotion ne peut que nous aider à vivre un des conseils donné par l'Église en ce temps du Carême: PRIER. Nous sommes tous et toutes invités à nous unir pour contempler le Christ mort et ressuscité par amour pour nous.»



SAINT-SIXTE


Une image vaut mille mots. Depuis le 1e dimanche du Carême, le visuel placé dans notre église près du Lieu de la Parole comprend une Ménorah, le chandelier à sept branches des Hébreux. Il leur rappelait par ses flammes la présence de Dieu. D’un dimanche à l’autre une flamme est allumée nous rappelant la marche du peuple de la première Alliance et elle marque les étapes de notre pèlerinage du Carême. Près de la Ménorah est placée une grande croix avec un linceul violet, signe de la nouvelle Alliance; elle nous attire dans notre marche vers Pâques. D’un dimanche à l’autre, une icône illustrant le récit évangélique s’ajoute au visuel. Rite du scrutin. En ce dimanche, à la messe de 10 h 30, Mme Amine Zeno, catéchumène de notre paroisse appelée au baptême par notre Archevêque, à la cathédrale, le 1e dimanche du Carême, vit avec notre communauté chrétienne l’étape du scrutin où elle accueille le pardon et la miséricorde de Dieu dans sa vie. Portons-la dans notre prière!


LE VISUEL DE LA PAROISSE SAINT-LAURENT


Le thème retenu en ce carême 2017 : « SUIVONS-LE », marque une étape importante dans la vie de tout paroissien. Un décor des plus chaleureux et des couleurs savamment choisies. Un drapé violet, les roches du désert sur un fond de sable, un linceul blanc marquant la lumière de la résurrection et une eau vive coulant d’une jarre et la croix comme fond du visuel. Tout un décor toujours très signifiant vient marquer la vie et la réflexion des paroissiens. Le déplacement en vaut le coup. Venez le voir… Merci à notre couple artistique et fin décorateur .
























JOSEPH, LE SILENCIEUX, SA FÊTE AUJOURD’HUI, PRIONS-LE.


Jésus, Marie et Joseph ont certainement formé une belle petite famille. De plus, il faut dire haut et fort: «Ils se sont aimés». Imaginez-vous les années de vie commune avec Marie et Joseph, poursuivant ainsi son apprentissage en humanité, apprenant un métier et qui plus est, a connu les joies et les peines de la vie quotidienne. Dieu ne pouvait se passer de Joseph et Marie pour exister socialement. Dieu n’a pas parachuté son Fils à 30 ans, tout fait, immédiatement opérationnel. Ce n’est pas de la théologie-fiction. Laissons-nous questionner par cet homme nommé Joseph et qui aimait Marie. Il y a des saints dont l’aventure humaine est loin de passer inaperçue et qui ont marqué leur époque. Le silence de l’Évangile confirme que Joseph n’est pas de cette lignée. Il est de la lignée du noble mystère et de la discrétion. Joseph a fait sienne la discrétion de Dieu en Jésus. Pour paraphraser saint Paul, Joseph qui était près de Dieu, n’a pas jugé bon de revendiquer son droit d’être traité comme tel. Il ne s’en est pas vanté! Il faut être fort pour ne pas se vanter de sa force! Voilà Joseph, l’homme fort, l’homme de la présence, l’homme du silence et de la fidélité. C'est en raison de sa foi que l'évangéliste Matthieu dit de lui qu'il «était un homme juste». Imaginez-vous cette situation : en Marie, Joseph a touché, vu, contemplé le Verbe de Vie. L’effacement de Joseph l’a conduit à découvrir le visage de Dieu dans le visage humain de l’Enfant. Cette préparation au salut a duré près de 30 ans et Joseph l’a vécue dans l’intimité de Marie. Il y a dans cette manière de vivre de Joseph: effacement, discrétion, écoute, ravissement de voir la Sagesse grandir, voilà que cela ressemble beaucoup à chacune de nos vies, probablement !





























LE MORCEAU QUI MANQUAIT

Il était un petit animal, tout jaune, tout rond, à qui il manquait un morceau. Il en était très malheureux. Alors il se mit en recherche, criant partout: «Je cherche le morceau qui me manque». Tantôt sous le soleil, tantôt sous la pluie froide, tantôt sous la neige, il s’épuisait à chercher. Mais, finalement, d’une manière ou d’une autre, le soleil finissait toujours par briller. En effet, comme il lui manquait un morceau, il ne pouvait rouler très vite. Aussi s’arrêtait-il pour parler au vermisseau, sentir une fleur ou regarder passer un escargot. C’était les plus beaux moments de sa vie! Il franchit les océans et gravit les montagnes et ouvrant les yeux, il chantait: «Je cherche le morceau qui me manque». Enfin un jour il s’écria: «J’ai trouvé!» «Minute, dit le morceau! Je ne suis pas le morceau qui te manque. Je ne suis le morceau de personne. Je n’appartiens qu’à moi-même.» Alors le petit animal repartit tout triste, parce que le morceau n’était pas le frère qu’il cherchait. Roule et roule, il trouva quantité d’autres morceaux. Mais trop petits ou trop grands ou même cassés! Une fois, il crut trouver, mais il serra si fort que le morceau se brisa. Enfin, un jour, il trouva un morceau qui lui sembla être exactement ce qu’il désirait: «Oh, cria-t-il, es-tu le morceau qui manque à quelqu’un d’autre?» «Non, dit l’autre, pas que je sache!» «Mais peut-être, tu ne veux pas être à toimême ton propre morceau?» «Bah, je peux être le morceau de quelqu’un et être aussi le mien.» «Bien, mais peut-être, tu ne veux pas être le mien?» «Ah, pourquoi pas?» «Mais peut-être, on s’articulera mal?» «Ah, Bien!» Et ce fut parfait. Enfin, il avait trouvé. Il repartit su la route quotidienne. Mais comme il était devenu absolument rond et complet, sa vitesse s’accéléra. Et il roulait si vite qu’il ne pouvait plus s’arrêter pour parler au vermisseau, sentir une fleur et s’émerveiller d’un papillon. Il roulait sur terre à tout allure. Alors, le désespoir montant en lui. «Je manque de tout, dit-il !» Et il s’arrêta net. Il essaya de chanter, mais bredouillait, car il avait la bouche pleine. Un papillon s’approcha et le regarda. Alors, lui, très lentement, se détacha du morceau qui le comblait. Il repartit lentement sur la terre en chantant: «Un morceau me manque, un morceau me manque.» Alors le papillon lui parla, et l’escargot, et la fleur au bord de la route.




LA VIE DE L’ÉGLISE


Propos sur l’Exhortation pastorale post- synodale La joie de l’amour (Amoris Laetitia)


« Éclairer les consciences au lieu de les remplacer »


« Cette exhortation (du pape François) est le texte que j’attendais. Il s’en dégage une sagesse humaine et une nouveauté qui va plus loin que l’approche encore trop doctrinale de notre enseignement sur le couple, la famille, l’éducation… Le pape, fidèle à son style pastoral, nous plonge résolument dans le quotidien des existences où spiritualité et psychologie se mêlent : apprendre à dire merci ou demander pardon, vivre l’amour en vieillissant… D’autre part, il a enrichi notre texte final avec des réflexions d’ordre biblique et spirituel dont nous, évêques, étions demandeurs à la fin du Synode.

Concernant sa mise en œuvre, la première idée qui m’est venue est d’en proposer un tiré à part destiné aux couples. Les trésors de sagesse que le pape développe font de cette exhortation une véritable boîte à outils qui peut être exploitée dans les ateliers de préparation au mariage. Il nous faudra aussi remettre à plat la pastorale familiale, dont le pape fait désormais une priorité. Dans nos paroisses, qui couvrent d’immenses territoires à la population très clairsemée, les prêtres, les fidèles, les laïcs engagés vieillissent. Dans ce contexte, une pastorale des jeunes déconnectée de la famille ne peut plus porter de fruits. L’avenir est à une pastorale plus transversale où la catéchèse doit être pensée pour les enfants comme pour les adultes.

Enfin, le pape conforte les prêtres qui faisaient déjà de l’accompagnement individuel. Il leur fournit une assise théologique afin de poursuivre la réflexion au niveau local : notre travail de pasteur consiste plus que jamais à éclairer les consciences, non à les remplacer. »

Mgr Paul-André Durocher, évêque de Gatineau, président de la Conférence des évêques catholiques du Canada


FORMATION BIBLIQUE


Cette année, le pape François nous invite à entrer ‘en Miséricorde’. Cela signifie concrètement qu’en suivant Jésus à travers l’évangile de Luc, nous pourrions constater ce que veut dire « avoir la misère à cœur » dans la réalité de la vie. Jésus avait à cœur de guérir, libérer ou outiller l’humain contre la misère sous toutes ses formes. Pour comprendre et vivre la Miséricorde à la manière de Jésus, le Centre biblique du diocèse de Montréal offre une formation biblique (5 rencontres) ayant pour thème : Avoir la misère à cœur.

Quand: les mercredis 27 avril, 4, 11 et 25 mai et le 1er juin 2016

Où : Salle 124, Archevêché de Montréal

2000, rue Sherbrooke ouest (métro Guy-Concordia, sortie Saint-Mathieu)

Coût : 35 $

Personne-ressource : Mme Christiane Cloutier-Dupuis

Inscription : Françoise Brien au 514 925-4300, poste 297 courriel : fbrien@diocesemontreal.org


LA VIE DANS L’ÉGLISE


Le pape François chez les Migrants


Le pape François est allé à la rencontre de réfugiés syriens le samedi 16 avril dernier. Lors de son passage sur l'île grecque de Lesbos. porte d'entrée des migrants en Europe, il a adressé un message d'accueil et de solidarité qui peine toujours à passer, même auprès des catholiques. Accompagné par le patriarche de Constantinople Bartholomée et Ieronymos, l'archevêque orthodoxe d'Athènes et de toute la Grèce, le pape s'est immergé pendant quelques heures dans le camp de Moria, symbole du durcissement européen en cours. «Vous n'êtes pas seuls (...). Ne perdez pas espoir», leur a lancé le pontife, soulignant leurs souffrances et incertitudes face à «ce que l'avenir réserve».

L'avion du pape a décollé avec de trois familles de confession musulmane, deux originaires de Damas et l'autre de Deir Azzor, dans les territoires occupés par l'organisation Etat islamique (EI). L'accueil des trois familles sera pris en charge par le Vatican, aidé dans un premier temps par la communauté de Sant'Egidio, organisation catholique proche du Vatican. Le tout petit État du Vatican, qui compte moins d'un millier d'habitants, héberge déjà deux familles de réfugiés.





LA FOI, C’EST NOTRE AFFAIRE !



« J’ai rencontré aujourd’hui du monde motivé, réaliste. (…)

J’ai décelé un objectif bien formulé: rendre le visage de Jésus présent dans l’Église et en dehors. (…)

J’ai vu des hommes et des femmes de partout, d’âge varié, et cela est en soi un extraordinaire motif d’espérance. (…)

En concluant, je dois dire que j’ai vu aujourd’hui une Église en marche».

Mgr André Thiphane, notre « Second regard »

Forum de l’Unité pastorale Saint-Laurent, 1/2/2014



Un projet pastoral devenu incontournable à notre époque


Pour décrire les leaders visionnaires, on les définit souvent comme étant les chevilles ouvrières d’un projet de société, d’un plan triennal, d’un projet pastoral adaptés aux besoins contemporains: en somme, comme étant les promoteurs de façons d’être et de faire partagées et réalisées par l’ensemble – la société, l’entreprise, la communauté chrétienne- en vue de l’accomplissement de la mission!


Au printemps 2010, les pasteurs et laïcs formant le Conseil de pastorale de l’Unité (CPU),  ont :


•décidé d’élaborer un projet pastoral pour l’Unité Saint-Laurent, un projet non  thématique mais global : un plan d’ensemble de ce que notre Unité  se propose d’être et de faire pour répondre à la mission de l’Église dans l’Arrondissement Saint-Laurent,


•formulé une vision de l’Église propre à l’Unité pastorale Saint-Laurent: une Église communautaire, c’est-à-dire une communion de quatre communautés de proximité, à fonctionnement synodal, opérant organiquement dans une prise en charge où le plus grand nombre est impliqué et fait route ensemble et une Église  missionnaire existant pour la Mission -faire découvrir la foi chrétienne, apprendre aux gens à s’aimer les uns les autres comme le Seigneur les aime, inciter ses membres à s’engager comme chrétiens dans le monde.


Au cours de l’hiver et du printemps 2011, plus de 200 personnes appartenant à divers groupes (comités, équipes de travail pastoral, organismes) ont pu exprimer leurs attentes spirituelles et proposer des suggestions. Ces attentes et suggestions furent ensuite analysées et regroupées en quatre chantiers de travail en vue de planifier des activités permettant à toute la communauté chrétienne de mieux cultiver et exprimer sa démarche de foi:


•éveil et éducation à la foi à tous les âges de la vie,

•approfondissement de la foi,

•célébration de la foi,

•engagement de la foi – à l’intérieur de la communauté et dans l’environnement socio- humanitaire de la cité

Un Forum sous le thème « La foi, c’est notre affaire » a réuni plus de 160 personnes le 1er février 2014. Mgr André Tiphane, notre « second regard » pour l’événement, a qualifié comme étant « extraordinaire et n’existant nulle part ailleurs » cette démarche où tous les membres de l’Unité pastorale Saint-Laurent –prêtres, diacre, laïques-  furent invités à dialoguer.  Les Actes du Forum (1), lancés  le 20 septembre dernier, font état des priorités des activités pastorales retenues à ce moment.


La proposition de Jésus Christ dans le monde d’aujourd’hui


On nous l’a répété plusieurs fois au cours du Forum, la proposition d’annoncer Jésus Christ dans le monde d’aujourd’hui ne s’accomplit ni facilement, ni rapidement! Déjà en 1998, le Synode de Montréal (2) soulignait que « la fécondité du projet dépend d’une communauté mobilisée autour de la responsabilité de répandre la Bonne Nouvelle ». Et, «pour réussir à répondre à ce monde contemporain, aux interpellations qu’il nous envoie, à sa quête de sens, il nous faut être attentifs au fait que Dieu aime tous les gens, il ne faut pas perdre de vue l’objectif de l’aventure spirituelle, le but ultime de notre religion chrétienne : faire connaître Jésus au plus grand nombre ».(3)


Les accomplissements


Les activités réalisées au cours de l’année pastorale qui s’achève ont récemment été évaluées et des réajustements nécessaires ont été formulés. Au cours des célébrations eucharistiques de cette fin de semaine (13/14 juin 2015), toute la communauté chrétienne en est informée explicitement dans chacune des quatre paroisses.


Les défis à relever


Comme nous le rappelait Mgr Tiphane, « notre tâche, c’est de semer avec constance et courage. Le pape François nous le rappelle quand il affirme que ‘l’Église ne grandit pas par prosélytisme mais par attention’ (4). Et plus on va s’aimer les uns les autres, plus on acceptera de vivre avec nos différences, plus on va attirer de monde. L’amour doit être inscrit au cœur de toutes nos démarches puisqu’il n’y a aucun automatisme pour attirer les gens ».


Et cette tâche nous appartient à tous et à toutes, dans la mesure de nos disponibilités et de nos habiletés. La réalisation concrète de notre si beau et extraordinaire projet pastoral est directement liée à  l’engagement et à la mobilisation de chacun, tous âges réunis!

_______


(1) Les Actes du Forum sont disponibles sur demande par courriel  upsaintlaurent@hotmail.com

(2) Proposer aujourd’hui Jésus Christ : une voie de liberté et de responsabilité, diocèse de Montréal

(3) Second Regard, présentation de Mgr André Tiphane, Actes du Forum, page 53

(4) La Joie de l’Évangile (Evangelii gaudium), pape François, novembre 2013


                                

Notre projet pastoral de l’Unité en action


Voici un aperçu de ce que l’Unité nous offre pour célébrer notre foi



Tous les jours de la semaine :

Ouverture de l’église Saint-Laurent pour la prière individuelle, de 9 h à 17 h

Tous les dimanches, autour de la messe de midi à Saint-Laurent :

Prière de l’Angélus

Prière chantée du milieu du jour- avec saint Joseph et le saint Frère André

Messes familiales/messes pour les enfants

1er dimanche du mois : Saint-Sixte, à 10 h 30- 3e dimanche du mois : Saint-Hippolyte, à 9 h; dernier dimanche du mois: N.-D.-du-Bois-Franc, à 10 h 30 – 2e et 4e dimanche du mois: St-Laurent, à midi

Tous les mercredis:

Heure d’adoration du mercredi, à 19 h – paroisse Saint-Laurent

Tous les premiers vendredi du mois :

Heure d’adoration du premier vendredi du mois, à 16 h suivie de la messe à la paroisse Saint-Laurent

Tous les premiers dimanches du mois :

Confessions individuelles à 10 h 15 ( Notre-Dame-du-Bois-Franc et Saint-Sixte), à 10 h 45 ( Saint-Hippolyte), à 11 h 45 ( Saint-Laurent)

Tous les derniers dimanches du mois :

Baptêmes des tout-petits en après-midi- dans chaque paroisse à tour de rôle


Pour tout savoir, suivez l’agenda de la semaine publié dans votre Feuillet paroissial hebdomadaire.




L’évangile du dimanche sur le WEB


Pour celles et ceux qui désirent prolonger, chaque semaine,  leur réflexion sur l’Évangile du dimanche, le Père Yvon Cousineau,c.s.c. a conçu un site Internet dans lequel vous trouverez le texte de l’évangile du dimanche, une réflexion, une histoire, des prières et même un jeu de «Mots entrecroisés». Allez visiter le site www.homelie-un-clic.org . De nombreux paroissiens ont demandé des outils pour ‘actualiser la Parole de Dieu dans leur vie de tous les jours’ : une visite régulière sur le site comblera ce besoin! 



Service aux personnes malentendantes





À l’église Saint-Laurent: messe diffusée simultanément sur bande FM 89,7.

Gracieuseté de la Fondation Surdité et Communication.

À l’église Saint-Sixte : messe diffusée simultanément sur bande FM 88,4.




Pour en savoir plus sur la vie de l’Unité pastorale,

visitez souvent notre site Web   www.upsaintlaurent.org

Pour faire connaître vos besoins, vos opinions, etc.

envoyez un courriel à  upsaintlaurent@hotmail.com

Pour trouver les  informations  courantes,

apportez chez vous le feuillet paroissial hebdomadaire et un Répertoire des services et organismes 2013-2014


Le Comité des communications


UNITÉ PASTORALE SAINT-LAURENT

www.upsaintlaurent.org         upsaintlaurent@hotmail.com


NOTRE-DAME-DU-BOIS-FRANC


2220, rue Patricia, Saint-Laurent (Québec) H4L 2Y2

téléphone : 514 336-3122télécopieur : 514 336-0001

courriel : paroissendbf@videotron.ca

Heures de bureau : lundi au jeudi: 9 h 30 à 12 h et 13 h  à 15 h

vendredi : 9 h 00 à 12 h 00


SAINT-HIPPOLYTE


1055, rue Tassé, Saint-Laurent (Québec) H4L 1P6

téléphone :514 747-3013télécopieur : 514 748-1436

courriel : secretaire.st-h@ bell.net

Heures de bureau : lundi, mardi, jeudi : 9 h 30 à 12 h et 13 h à 15 h 30

fermé mercredi et vendredi 

                                 Communauté Fraternidad Santa Rosa de Lima : M. Aristides Flores 450 668-4911


SAINT-LAURENT


805, avenue Ste-Croix, Saint-Laurent (Québec) H4L 3X6

téléphone : 514 747-7844télécopieur : 514 747-7530

courriel : upsaintlaurent@hotmail.com

Heures de bureau : lundi au vendredi : 9 h 30 à 11 h 30 et 13 h 30 à 16 h

samedi :  9 h 30 à 13 h





SAINT-SIXTE


1895, rue de l’Église, Saint-Laurent (Québec) H4M 1E6

téléphone : 514 747-7621télécopieur : 514 747-7776

courriel : paroissestsixte@hotmail.com

Heures de bureau : lundi au vendredi : 9 h à 11 h 30 et 13 h à 16 h



Location de salles

Les 4 paroisses de l’Unité pastorale Saint-Laurent proposent des salles en location – ces salles peuvent être utilisées pour un vaste ensemble d’activités diverses. Pour connaître nos prix de location très abordables, pour effectuer des locations et des réservations, veuillez vous adresser au secrétariat de l’une ou l’autre des 4 paroisses.


Cimetière et Columbarium

Pour tout renseignement, vous adresser au bureau situé au 805, avenue Sainte-Croix, téléphone

514 747-7311. Accueil : du lundi au vendredi, de 9 h à 16 h et le samedi, de 9 h à midi.

Les barrières du cimetière sont ouvertes entre 9 h et 16 h tous les jours de la  semaine.


Mobilité réduite

Si une situation de mobilité réduite prive certains paroissiens et paroissiennes d’assister aux diverses célébrations à l’église, un ascenseur leur permet désormais d’accéder facilement en tout temps à l’église Saint-Sixte, 1875, rue de l’Église. 

Informations : 514 747-7621. Bienvenue à tous!

 

Accueil.html

Accueil.html